Rimbaud1

Rimbaud, dessiné par Coussens, vers 1871.

Démocratie

« Le drapeau va au paysage immonde, et notre patois étouffe le tambour.

« Aux centres nous alimenterons la plus cynique prostitution. Nous massacrerons les révoltes logiques.

« Aux pays poivrés et détrempés! – au service des plus monstrueuses exploitations industrielles ou militaires.

« Au revoir ici, n’importe où. Conscrits du bon vouloir, nous aurons la philosophie féroce : ignorants pour la science, roués pour le confort, la crevaison, pour le monde qui va. C’est la vraie marche. En avant toute!»

Arthur Rimbaud (Illuminations), 1873-75

*/*

Contexte : «Démocratie», poème écrit trois ans après la guerre franco-prussienne et le siège de Paris qui va provoquer la Commune de Paris comme 2e expérience de démocratie directe par le peuple, et quelques années après la loi sur la liberté de la presse de 1868 qui permet l’émergence publique de revendications économiques anticapitalistes. Ce poème a traditionnellement été interprété comme une critique du colonialisme. On peut ajouter qu’il est probablement aussi une allusion à l’échec de la Commune de Paris de 1871 qui durera  seulement 2 mois et demi, avant d’être écrasée dans le sang au cimetière du Père-Lachaise, non loin des récentes immenses et historiques manifestations en hommage aux victimes journalistes et caricaturistes de Charlie Hebdo, policiers et clients d’une épicerie juive de Paris, tués par des djihadistes français (2015).

Paris_XI_rue_Fontaine-au-roi_n17_plaque_communeDe nos jours, on peut toujours trouver ce poème encore immensément actuel!

Selon Wikipédia :

La Commune de Paris, «C’est la consécration du gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple : une démocratie directe reposant sur une citoyenneté active, renouant avec l’esprit de la constitution de 1793 qui fait du droit à l’insurrection « le plus sacré des droits et le plus imprescriptible des devoirs » (article XXXV de la Déclaration des droits de l’Homme de 1793, Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793#Insurrection populaire : droit le plus sacré, devoir le plus indispensable).

La Commune de Paris ouvre la citoyenneté aux étrangers : « Considérant que le drapeau [rouge] de la commune est celui de la République universelle ; considérant que toute cité a le droit de donner le titre de citoyen aux étrangers qui la servent… » Marie-Danielle Demélas et Alain Boscus.

Lien sur les caricaturistes de la démocratie : http://upge.wn.com/?query=hommage_%E0_charlie_&pagenum=2&language_id=1&template=cheetah-photo-search%2Findex.txt#/videos

Charlie Hebdo et Salman Rushdie

Source : ACAB Media

Traduction : «SALMAN RUSHDIE CONDAMNE LES ATTENTATS À CHARLIE HEBDO.

Forme médiévale de déraison, la religion, combinée aux armes modernes, devient un réel danger à nos libertés. Ce totalitarisme religieux a causé une mutation meurtrière au cœur même de l’Islam et aujourd’hui, à Paris, nous en voyons les tragiques conséquences.

Comme nous le devons tous, je soutiens Charlie Hebdo pour défendre l’art de la satire qui a toujours été pour la liberté et contre la tyrannie, la malhonnêteté et la stupidité. Le ‘respect de la religion’ est devenu un code convenu voulant dire ‘peur de la religion’. Les religions, comme tout autre concept, méritent la critique, la moquerie, la dérision et aussi, oui, oui, notre intrépide irrespect.»

Publicités